Pourquoi la RPA est indispensable pour les DSI

Pourquoi la RPA est indispensable pour les DSI

Temps de lecture: 
4

Le quotidien des Directions des Systèmes d’Information (DSI) est fait de nombreuses tâches répétitives, allant de la configuration d’un nouveau serveur à l’application d’un correctif de sécurité, en passant par la réinitialisation d’un mot de passe ou le nettoyage d’une base de données. Problème : toutes ces petites activités mises bout-à-bout consomment un temps important, qui est autant de temps en moins que les équipes consacrent à l’innovation.

A l’heure où toutes les entreprises, aussi bien grandes que petites, doivent effectuer leur mue numérique pour s’adapter aux nouveaux enjeux du monde digital, l’innovation est pourtant une priorité. Le soutien des DSI est essentiel pour que la transformation numérique se déroule dans de bonnes conditions : le département IT est en effet le garant de la sécurité, de la performance et de la conformité, sans lesquelles nulle innovation ne peut se pérenniser.

Comment alors libérer du temps pour permettre aux équipes informatiques de travailler sur les projets digitaux, tout en maintenant les systèmes existants en bonnes conditions opérationnelles ? La RPA (Robotic Process Automation) se révèle une alliée de choix pour les DSI.

Soulager les équipes informatiques

Cette technologie d’automatisation, née dans le secteur informatique, est particulièrement bien adaptée aux processus des DSI : en effet, ceux-ci sont souvent constitués d’un succession de tâches répétitives et formalisées. Qu’il s’agisse des opérations, du responsable de la sécurité des systèmes, des développeurs ou encore du support, toutes les fonctions de la DSI ont un certain nombre de procédures récurrentes à leur charge. Celles-ci sont cruciales pour le bon fonctionnement de l’entreprise : que l’on songe seulement aux conséquences si des sauvegardes régulières ne sont pas effectuées ou si la mise à jour d’une application stratégique n’est pas faite.

Dès lors que ces processus sont gérés en partie ou en totalité de façon manuelle, le département informatique a beaucoup à gagner à leur automatisation. Dans les PME, où le service informatique est souvent de taille réduite, les robots peuvent apporter un soutien précieux aux équipes en place, en les déchargeant de tâches généralement perçues comme fastidieuses. Ceci est d’autant plus vraie à l’heure où le cloud et les applications SaaS (Software-as-a-Service) sont durablement installés dans les pratiques : tous ces systèmes nécessitent des étapes de paramétrage qui s’effectuent depuis un écran. Les assistants virtuels vont enregistrer, puis reproduire les interactions faites par les techniciens sur leur poste de travail. Disponibles sans interruption, ils assurent un service 24h sur 24, 7 jours sur 7. En outre, l’automatisation permet d’accélérer certains processus, parfois de manière importante : les retours d'expérience évoquent une réduction de la durée des traitements pouvant atteindre 80% (chiffres UIPath).

Valoriser l’expertise des collaborateurs

Grâce au temps gagné, les collaborateurs de la DSI peuvent mettre leurs compétences au service de l’entreprise, en apportant leur expertise technique sur différents projets d’innovation. Ils peuvent accompagner les métiers sur leurs initiatives numériques, un rôle valorisant et à forte valeur ajoutée.

Quand le budget de la DSI est serré, investir dans une solution de RPA permet également de faire face à un accroissement de la charge de travail, tout en gardant la maîtrise des coûts.

Passer à un niveau supérieur d’automatisation

Les départements informatiques ont depuis longtemps appris à automatiser pour gagner du temps. Néanmoins, la RPA présente plusieurs avantages par rapport aux approches existantes. Ainsi, plutôt que de créer des dizaines de scripts batch qu’il faudra ensuite maintenir, une solution de RPA permet de gérer l’automatisation de manière centralisée, tout en minimisant le volume de code nécessaire.

Les assistants virtuels de la RPA possèdent un autre avantage sur les outils d’automatisation destinés à l’IT : ils sont généralistes, contrairement aux solutions ciblant un type de processus précis : tests, sauvegardes, déploiements de patchs, allocation de ressources dans le cloud… Un outil de RPA peut remplacer certaines de ces solutions, surtout quand elles sont proches de l’obsolescence. Il peut aussi être déployé en complément de solutions existantes, pour orchestrer les différentes activités et automatiser les dernières étapes manuelles restantes.

Avec la RPA, la DSI a une carte à jouer dans la transformation digitale

Selon le dernier CIO Survey mené par Deloitte, 69% des DSI indiquent que l’automatisation et la transformation des processus sont la première priorité de leur organisation. En mettant en oeuvre une solution de RPA sur les processus IT, les DSI se familiarisent avec ce type de technologie. Ils connaissent ainsi ses possibilités et ses limites, et peuvent ensuite la proposer à d’autres départements de l’entreprise, comme la Finance ou les Ressources humaines. A travers ce rôle de conseil, les DSI deviennent des leaders du digital au sein de leur organisation.

En acquérant la maîtrise des solutions de RPA, la DSI s’assure également que l’automatisation des différents processus s’effectue conformément aux bonnes pratiques informatiques, notamment en termes de sécurité ou de protection des données. Elle est aussi la mieux à même de veiller à ce que d’éventuels changements sur les interfaces applicatives n’impactent pas les processus automatisés.

Les autres publications

Vos collègues trainent du pied pour venir au bureau le matin, et vous ne savez pas quoi faire pour les aider à...Lire la suite
Savez-vous quelle expérience vous offrez à vos clients quand ceux-ci font appel à vos services de support ? S’il leur...Lire la suite
Tout comme les grandes entreprises, les établissements de taille intermédiaire et les PME doivent effectuer leur...Lire la suite

The Must Read List