Combien de temps pour la mise en place  d’un projet de Robotic Process Automation ?

Combien de temps pour la mise en place d’un projet de Robotic Process Automation ?

Temps de lecture: 
4

Selon une étude publiée par Gartner, le chiffre d'affaires généré par le marché mondial de la RPA atteindra 1,3 milliard de dollars à la fin 2019, soit une hausse de 65 % par rapport à l'année précédente. Cet intérêt est principalement dû au gain de temps considérable que cette technologie procure, par l’automatisation « intelligente » des processus les plus coûteux et les plus chronophages. Mais combien de temps prend la mise en place d’un projet RPA en entreprise ? La réponse avec Digital Worker.

Quelle est la durée moyenne de la mise en place d’un projet automatisé par la RPA ?

La durée d’un projet RPA dépend avant tout de la taille de l’entreprise qui entend l’appliquer. Mais en examinant de près les phases qui composent une démarche RPA, on peut établir quelques estimations :

  • Aperçu

La première étape d’un projet RPA consiste à l’analyser de façon théorique. La durée de cette tâche, dépend du temps que l’entreprise prend pour s’adapter à la technologie RPA.

  • Formation

Avant d’implémenter un projet RPA, il faut d’abord s’y former. Généralement, cette mission s’étale sur quelques semaines à temps pleins.

  • Choisir les fournisseurs / la solution adéquate

Une fois tous les aspects du projet RPA assimilés, il faut sélectionner ses fournisseurs, ainsi que la solution RPA adéquate avec soin. En moyenne, cela prend entre quelques jours et quelques semaines.

  • Preuve de concept

La preuve de concept d’un projet RPA peut se faire en moins d’une semaine.

  • Démarrage

L’automatisation de tâches itératives composant un processus grâce à la technologie RPA prend entre 6 à 8 semaines. Une durée qui varie selon la taille de l’entreprise, sa culture et ses systèmes informatiques déjà en place.

En appliquant les étapes ci-dessus, dans les délais fixés, une entreprise peut réaliser un projet RPA en 3 mois seulement. Une durée qui peut être écourtée si elle se fait aider par des partenaires experts en RPA.

Sur la base de quels critères les processus d’une entreprise sont automatisés ?

Limiter les durées de traitement est un enjeu majeur de la RPA. Pour cela, les bons candidats à l’automatisation sont des processus qui correspondent aux critères suivants :

  • Stables

Les processus qui changent régulièrement sont de mauvais candidats à la RPA. En effet, pour les automatiser, les robots devront être à chaque fois les reprogrammer selon leurs exigences, ce qui est contraire à l’objectif même de cette technologie.

  • Standards

Les processus qui sont les plus faciles à automatiser par une démarche RPA sont ceux qui sont régis par des règles strictes et gérés de manière quasi similaire dans toutes les entreprises de même taille (exemple : gestion de paie, gestion RH,  etc.).

  • Itératifs

L’automatisation des tâches itératives et à faible valeur ajoutée pour l’entreprise permet d’orienter les efforts de son capital humain vers des missions plus importantes.

  • Ne tolèrent aucune erreur

La technologie RPA permet d’éviter les allers-retours qu’engendrent les processus souvent sujets à des erreurs humaines, et qui impactent négativement la productivité de l’entreprise ainsi que la qualité des produits et services qu’elle délivre.

Les autres publications

Si la montée en puissance de la technologie RPA a eu des effets positifs apparents sur les résultats des entreprises...Lire la suite
Bien que la mobilisation de la RPA soit de plus en plus répandue dans l’univers professionnel, elle ne fait toujours...Lire la suite
Le quotidien de la compagnie d'assurance peut être accaparé par des tâches opérationnelles répétitives et à faible...Lire la suite

The Must Read List